• Janick Laberge

Non, les noms ne tombent pas du ciel!

Mis à jour : janv. 5

D'abord, pour vous démontrer l'importance des prénoms pour moi, soulignons que dans la première nouvelle que j'ai publié: L'incendie, le premier mot est un prénom et pas n'importe lequel. Il a une importance hautement symbolique dans l'histoire. Je croyais que ce serait évident, gros comme la lune, mais curieusement peu de gens ont réalisé toute la signification de ce simple mot. Pour moi, c'est réussi. Il restera du mystère dans cette nouvelle. Des choses à découvrir en deuxième niveau de lecture. De plus, dans mon premier recueil de nouvelles " Les secrets de l'Institut", les titres de mes dix nouvelles sont uniquement des prénoms. Ceci atteste de l'importance que j'y accorde afin de définir certaines caractéristiques de la personnalité de quelqu'un.

Les noms de chacun de mes personnages sont donc choisis avec soin. Il est vrai que je me suis intéressée dès le départ, à la signification, à la symbolique, des prénoms. Pour moi, une Julia n'a pas le même caractère qu'une Hélène ou qu'une Rachel. Probablement, cette impression première était-elle rattachée à mes expériences passées avec certaines personnes? Normalement, je choisis un prénom qui me semble collé à la personnalité que je veux donner à mon personnage, mais je regarde quand même ce qu'on en dit. Et parfois, si ça ne correspond pas avec l'idée que je m'en fais dans ma tête et bien je n'hésite pas à changer. Le prénom que l'on nous a donné à la naissance détermine probablement certaines choses de nous: caractère, goûts, qualités, défauts. Je me suis amusée à faire certaines recherches pour mon propre prénom et il est assez fascinant de constater à quel point je me reconnaissais dans plusieurs des descriptions. À vous de faire le test...

Je m'intéresse aussi à la sonorité des noms et prénoms pour ne pas que deux personnages de la même histoire aient des noms qui sonnent trop de la même manière phonétiquement. En effet, cela peut amener une certaine confusion pour le lecteur. Surtout s'il y a plusieurs personnages. Qu'une Julia dialogue avec une Sylvia et une Félicia, ce n'est pas nécessairement judicieux.

L'étymologie des noms, et des mots en général, est devenue très importante, pour moi. Il est certain que si une histoire se situe au Moyen Âge, les prénoms ne seront pas les mêmes que si l'action se passe en 2025 ou en 2042! L'origine de tel ou tel prénom, la reconstitution de son évolution dans le temps, peut parfois, je dirais même souvent, acquérir une importance capitale dans l'histoire. Il en va de même des noms de famille. Évidemment, chaque nationalité possède des noms de famille qui font partie de son identité, de son histoire. Bien entendu, il y a des Français qui s'appellent Brown ou Smith et des Anglais qui se nomment Martin ou Bernard, mais pour ma part, je préfère que ce soit l'intrigue qui amène des questionnements, des interrogations, plutôt que de semer la confusion avec les noms. Ainsi dans Le génome, mon premier roman, un Malaisien, portera un prénom et un nom de famille assez caractéristique des familles malaisiennes. Il en va de même pour un Français ou un Américain. À ce niveau, je ne cherche pas tellement la rareté, l'originalité absolue, mais je souhaite que le lecteur se retrouve facilement dans l'histoire. Quel personnage appartient à quel groupe.

J'aime bien associer certains prénoms à des personnages historiques aussi qui portaient le même nom. Petits clins d'oeil sympathiques qui apportent parfois un autre niveau de lecture et donnent certains indices. Il faut avant tout s'amuser dans l'écriture et jouer avec les mots.

Dans ma jeunesse, j'adorais consulter la section des noms propres dans les dictionnaires et je les utilise encore aujourd'hui, malgré Wikipédia et les moteurs de recherche que nous connaissons. Je trouve que l'on y fait des découvertes intéressantes sur des personnes que l'on n’aurait pas recherchées autrement.


Dans un prochain contenu, je vous parlerai d'abord du héros et puis de mes fiches de personnages et des personnages secondaires. En effet, je crée une fiche descriptive pour chacun des personnages. Et je descends assez loin dans la hiérarchie. Pour moi, je dois bien connaître chacun d'eux pour que le lecteur puisse s'en faire une idée la plus juste possible. Il en va de la crédibilité de l'histoire. À la prochaine! Et n'hésitez surtout pas si vous avez des questions ou des commentaires sur mes personnages ou mes histoires, elles sont toujours les bienvenues.





130 vues

© 2019- 2020 par Janick Laberge