Au revoir, et bienvenue!

Dernière mise à jour : sept. 22


Le vent de la mer balaya mes dernières incertitudes

Le rugissement des vagues s'écrasant sur les falaises terre-neuviennes

Me permirent de chasser les derniers démons récalcitrants en moi

Il est maintenant temps de lâcher prise

De laisser voguer mes passions

Aussi loin qu'elles me mèneront

Me voilà rendue à la fin d'une étape qui fut cruciale dans ma vie

Celle d'avoir pu servir mon prochain

Au meilleur de ma connaissance

Certainement pas à la perfection

Mais avec tout mon cœur.


Le premier juillet dernier, j'entamais ma trente-cinquième année de pratique médicale. J'ai eu la chance d'œuvrer dans plusieurs milieux, en tant que médecin de famille, autant dans les grands centres qu'en régions. J'ai travaillé à l'urgence d'un grand centre urbain au début de ma carrière. Puis en cabinet médical, faisant du suivi de clientèle, des hospitalisations et des accouchements. J'ai aussi travaillé quelque temps en santé publique et fait de la formation pour les médecins traitants. J'ai œuvré durant six ans en tant que médecin-conseil pour la CNESST, Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail. Ces quatre dernières années, je possédais une nomination du ministère du Travail pour réaliser des expertises médicales, dans le cadre de la Loi sur les accidents de travail et les maladies professionnelles. Et j'adorais ça. Le cadre législatif amène une complexité supplémentaire à l'acte médical. Mais, désormais, il est temps pour moi de me consacrer pleinement à mes autres passions: la création artistique et littéraire. J'ai toujours su que j'écrirais, mais jamais je n'aurais pu deviner à quel point cela est en train de changer ma vie.


J'ai fait mes premières publications en pleine pandémie, au printemps 2020. Non, le "timing" n'était pas très bon... Et, pour le moment, j'édite mes propres livres. Concours de circonstances. Mais cela ne devrait pas durer. Ce volet de la publication me pèse énormément, et présente certains avantages, mais également plusieurs inconvénients (voir mon blogue sur le sujet sur mon site web, si ça vous intéresse). Je suis donc à la recherche d'une bonne maison d'édition pour m'accompagner dans mes projets futurs, et ils sont nombreux. La période actuelle augmente encore plus les difficultés en cette matière, mais je ne désespère pas. En attendant, je continuerai mon chemin en essayant d'améliorer constamment mes textes, de rentrer en relation avec les acteurs du milieu et surtout de m'amuser à créer les plus belles histoires possibles. La poésie fait également partie de mes jardins secrets.

Je tiens donc d'abord à remercier, toutes les personnes qui m'ont confié, au fil des années, ce bien le plus précieux qu'est leur santé. Hommes, femmes, enfants, adolescents, personnes âgées. Ce fut un immense privilège et une très grande responsabilité de vous accompagner dans les soins à apporter pour protéger ou retrouver votre santé. J'ai toujours essayé d'assumer ce rôle dans le respect des connaissances médicales les plus avérées.

Merci à toutes les personnes qui ont travaillé à mes côtés afin de donner le meilleur service possible à la population. Vous avez été d'un appui inestimable. Merci au personnel que j'ai eu le plaisir de côtoyer dans le cadre de mes tâches administratives autant en Santé publique, à la CNESST, qu'au Bureau d'évaluation médicale.

Je continuerai à donner certaines conférences et formations, autant pour les professionnels que pour le grand public. Je ne veux pas perdre cette expertise, puisqu'il y a quelques années encore, je craignais de parler en public... Oui, nous pouvons relever des défis que nous croyions un jour insurmontable. Je suis ainsi remplie de gratitude pour tous ceux qui ont cru en moi et qui m'ont donné ma chance.

La période que nous vivons présentement est extrêmement difficile. J'éprouve une admiration sans bornes pour mes collègues du milieu de la santé qui sont au front, jour après jour, pour apporter les meilleurs soins possibles à la population, malgré les circonstances uniques et pénibles que nous connaissons.

Gardons espoir en l'avenir. Restons solidaires et lucides. L'action de chacun compte pour le bien commun. Ce n'est pas le temps d'agir de manière individualiste. Puisque chaque personne a un rôle à jouer pour obtenir la meilleure sortie de crise possible, et le plus rapidement possible. Plus le virus circulera longtemps sur la planète, plus longtemps durera toutes les privations et entraves à la liberté tant décriées. Ne cédons pas à la panique et à la confusion. Il y aura des jours meilleurs.


Merci de m'accompagner sur le chemin de la création.


Sincèrement,


Janick Laberge




20 vues

Posts récents

Voir tout